Valoriser les valeurs.

Voilà une phrase qui semble à première vue répétitive. Toutefois, celle-ci ouvre une discussion importante et absolument d’actualité. Car discutant avec plusieurs de mes confrères, je remarque deux points importants :

1 — Il semble y avoir « moins » de valeurs dans la société

2 — La valorisation de celles-ci semble moins présente

Quand je parle de valeur, j’en parle au sens large. Des valeurs qui pour plusieurs d’entres-nous ont été transmissent de génération en génération, mais qui graduellement commence à s’effriter. Par exemple, des valeurs comme le respect, le partage, l’honnêteté, l’intégrité, la persévérance…

Simplement, une valeur est définie comme un principe idéal qui sert de référence aux membres d’une communauté. Directement associé à celles-ci, ont y retrouve différentes familles ou différents groupes comme les valeurs sociales, morales, esthétiques.

Quand je parle de valorisation, j’indique qu’il est capital d’avoir une compréhension de base de celle-ci tout en ayant une série de valeurs « personnelle » pour éventuellement respecter les valeurs des autres; surtout si celles-ci ne sont pas en lien avec les nôtres.

Ceci est une association capitale pour que notre société soit en mesure de non seulement évoluer mais en plus être en harmonie.

À titre d’exemple, nos enfants sont naturellement importants, rien de nouveau sur ce point. Au-delà d’avoir un enfant, j’ai personnellement décidé de le valoriser et l’épauler en étant omniprésent dans son évolution; ceci, entre autres pour qu’il puisse atteindre un niveau d’indépendance nécessaire dans notre société.

Sur ce point, je valorise donc, la disponibilité, l’intégrité, la participation, l’échange et donc, la transmission de mes valeurs associées.

Certes, nous sommes en accord de l’importance de nos enfants et des valeurs familiales reliées, mais quand un parent indique qu’il ne pourra être présent dans une rencontre professionnelle ou compléter des livrables, mais soudainement… ont remarques un changement chez certaines personnes.

Pourquoi? Comment est-il possible de respecter nos confrères, sans toutefois valoriser l’implication qu’un parent peut avoir avec celui-ci? Et bien simplement parce que l’humain devient moins compréhensif quand des situations touchent ses besoins et ses projets…

C’est alors qu’il devient capital de non seulement respecter les valeurs des autres, mais également être en mesure de minimiser l’impact de ces enjeux. Il devient donc important de savoir gérer, minimiser les impacts et axer sur le travail d’équipe; quitte à faire certains compromis pour l’atteinte des objectifs.

Oui certains me diront que l’abus est possible dans des situations similaires, mais je tiens à vous confirmer les abus seront présents peut importe la situation. L’humain étant très créatif, il faut avant tout développer une confiance envers l’autre et se donner la chance de voir l’évolution des projets en cours.

Je crois que nous sommes plus en mesure d’attirer le succès et la réussite en « travaillant avec du miel », plutôt qu’en utilisant du vinaigre. Donc, un échange qui valorise les gens ainsi que leurs valeurs risque à moyen et long terme de transmettre le désir de réussir et surtout le désir de coopération.

Tellement axée sur la performance individuelle, notre société devient enivrée par l’immédiat et la récolte de celui-ci. Pourtant, avec le temps, il est évident que nous vivrons un appauvrissement de nos échanges et surtout des valeurs qui en découlent. Car il est important de comprendre que nos valeurs viennent souvent des échanges que nous avons dans un groupe, dans une famille et entre amis.

Sur une note finale, il est donc important de communiquer, valoriser les échanges que nous avons et donc le redonner les lettres de noblesse que nos valeurs ont désespérément besoins. Car sans celles-ci, il est pratiquement impossible de réaliser des projets et être en mesure de surmonter des enjeux de société et atteindre un but commun; une famille, un groupe… une société qui se tient.

Avoir des valeurs et les respecter permet donc de mieux comprendre les valeurs des autres et donc de les valoriser.

%d bloggers like this: