Pour les besoins de la cause…

Pour les besoins de la cause, plusieurs collègues m’ont fait part d’un problème technique significatif dans des environnements avec ou sans-fil quand un mélange des plateformes s’y trouve. Plus précisément, plusieurs d’entre eux éprouvent des problèmes de performances au niveau des réseaux quand vient le temps de faire des transferts entre des plateformes Windows et MAC.

Et bien, voici la solution qui devrait être en mesure de régler la vaste majorité de ses problèmes. Préparez-vous, sans vouloir tomber trop dans le détail des choses, cette conversation risque d’être très technique pour certains.

Voici un scénario plausible : un utilisateur désire faire le transfert de fichiers d’une machine Windows 7 vers un poste iMac avec Snow Leopard. À première vue, il ne s’agit que faire un branchement sur le répertoire du Windows, cliquer sur les fichiers désirés, et voilà, le transfert se fait et les données sont échangées.Toutefois, les choses ne sont pas si simples dans la bataille qui rage toujours dans le monde des échanges SBM et la gestion des échanges fichiers.

La situation qui se produit pour plusieurs est que soudainement, au lieu de pouvoir faire des transferts à plusieurs meg à la sec, ceux-ci se transforment en téléchargement qui prennent des heures… Ceci est totalement anormal, peu importe les réseaux utilisés.

Pour être en mesure d’augmenter la rapidité des échanges dans des scénarios similaires, il est capital de faire des ajustements sur la machine Windows 7. Pourquoi? Et bien parce que Microsoft utilise des technologies totalement et spécifiquement propriétaires pour assurer des transferts et un contrôle particuliers entre des systèmes de même nature : je parle spécifiquement d’un de ceux-là : Oplocks.Cette petite beauté de technologie permet à un système Windows 7 (dans notre exemple) de faire le contrôle des fichiers qui seront « barrés » pour effectuer une saine gestion des échanges entre clients Windows.

Tant que vous restez sur des technologies similaires, pas de problèmes, mais lorsque celles-ci sont des iMac, des iPad, des AppleTV, les choses deviennent beaucoup plus complexes.Comme le serveur Windows tente de faire le contrôle évolué des données qui seront envoyées, il touche directement la performance qui en sortira lorsque celui-ci est MAC.

Pourquoi? Parce que le produit MAC est absolument incapable de correctement répondre à ces contrôles et donc une vérification s’impose avec chacun des échanges binaires.Ceci provoque donc un ralentissement magistral des communications. Par exemple, un transfert de 100 megs qui devrait prendre quelques secondes sur un réseau sans fil G ou N, prend maintenant plus de 30 minutes!Sans entrer dans le détail du pourquoi et du comment, il y a une solution asses simple pour corriger cette situation et redonner les lettres de noblesse à vos transferts.

Pour ce, il s’agit d’ouvrir le « registry editor » dans votre machine Windows et de se diriger dans le chemin suivant:

HKEY_LOCAL_MACHINESYSTEMCurrentControlSetServicesLanmanServerParameters

Dans ce chemin, faire la création d’une clef : EnableOplocks (un format : REG_DWORD).

Il est possible de mettre cette clef à 1 (en marche) ou bien à 0 (retrait)

Note : Il est capital de faire le retrait du service de contrôle « EnableOplocks » pour être en mesure de stopper  les « opportunistic locks » sur les fichiers locaux. Ceci est applicable sur la famille Windows 7 mais n’est systématiquement présent dans toutes les saveurs de Windows…

Une fois cette clef crée, il est nécessaire de redémarrer Windows pour assurer un rebalayage du registre et faire l’application de la nouvelle règle.Une fois redémarrée, refaire un transfert de fichiers significatif (disons 100 megs) et vous verrez une nette amélioration des transferts, maintenant que Windows ne tente plus de « bloquer » des fichiers en temps réels.

Sur ce, il faut être conscient que ce changement pourrait impacter d’autres services, mais je crois qu’assurer la performance des transferts de données (surtout quand vient le temps de regarder un film sur notre AppleTV) est nécessaire dans nos environnements multimédias.

Tant personnels, que professionnels.

Maintenant, donnez-vous une dizaines de points Internet pour avoir passé à travers cette article!