Le Cloud, l’infonuagique, les App, que de questions…

Ma courte perspective sur le sujet est simple, tout est bien, il s’agit réellement de savoir ce que l’on veut, quand et pourquoi.

Pour la simplicité et la rapidité d’un service que l’on tente d’implanter, il est complexe de tourner le dos aux solutions Cloud (solution infonuagique). Pourquoi? Et bien simplement car celles-ci sont accessibles rapidement à un prix généralement très compétitif.

Rien n’est parfait, naturellement, mais si vous me donné le choix d’attendre 6 mois avant de voir une App développé dans le iTunes Store ou Google Play par rapport à un accès à une solution infonuagique en quelques semaines, la personne d’affaires en moi ne peut lever le nez sur cette réalité.

Non pas que les Apps sont mauvaises, mais simplement je crois que cette approche est préférable pour des applications qui sont « fermé ». L’échange de document dans une équipe, la mise à jour d’une liste de tâche, les commentaires sur un projet… et j’en passe; je crois que ceci est nettement préférable dans un environnement Cloud.

Avec une bonne gestion de la solution, des contrôles de sécurité en place, et une saine compréhension des données et des risques associés, il est beaucoup plus simple de gérer l’accès aux données dans une application flexible que de se poser la question à savoir comment nous pourrons retirer l’App sur le mobile de l’employé X quand en viendra le temps.

Dans le Cloud, il ne s’agit que de couper l’accès aux données et voilà. La personne qui ne doit pas voir cette donnée est instantanément retirée. Dans le monde des App, il devient plus complexe de gérer ceci car le mobile en question n’est peut-être (et souvent pas) un équipement qui est détenu par l’organisation – la grande réalité du BYOD (Bring your own device).

Et faite-moi confiance, des App qui poussent des données (sensibles ou autres) ailleurs que dans les serveurs de l’entreprise j’en vois régulièrement (markéting? vie privée? Très difficile à gérer dans une App pour tous)…

Mais au-delà de cette réalité il faut un partenaire créatif qui est en mesure de faire face à ces enjeux et ceci est beaucoup plus complexe que la solution. Beaucoup de spécialistes des dernières décennies sont restés dans le moule que nous connaissons très bien. Et plus souvent qu’autrement, comme ils maitrisent peu le Cloud et ses technologies, ils préfèrent dirent que le Cloud n’est pas sécuritaire ou n’est pas approprié.

La triste réalité est que beaucoup de spécialistes ne connaissent pas le Cloud et par défaut tombent dans la négation.

Mais ceci n’est pas la réalité. J’ai personnellement développé avec mon équipe des solutions robustes et totalement intégrés aux solutions « classiques » avec les pouvoirs du Cloud. Dans le pire des cas, nous sommes en mesure de faire le lien entre celles-ci pour minimiser les impacts potentiels et discuter de solution Hybride au besoin.

En ce qui concerne les App, des solutions pour cette approche existent et celles-ci minimisent les risques et centralisent la gestion des données concernées.

Donc ma recommandation #1 est très simple. Trouvez un partenaire de qualité qui valorise la créativité et vos besoins pour réellement être aux services des entreprises et ses utilisateurs; et non pas simplement une organisation ou des « experts » qui parlent de solutions et d’innovation sans jamais vraiment en faire la livraison.

Le Cloud est sécuritaire et des solutions existent pour le rendre plus redondant et plus flexible que n’importe quelles applications « classiques »; ça c’est la réalité…

%d bloggers like this: